Nous sommes de jeunes écrivains en herbe qui se sont réunis pour s'entraider. Si vous doutez de vos écrits,ou que vous avez besoin de soutien, nous vous souhaitons la bienvenue!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Scène de torture

Aller en bas 
AuteurMessage
Doom218

avatar

Messages : 155
Points : 4834
Date d'inscription : 22/09/2012
Localisation : Au delà de l'imaginaire

MessageSujet: Scène de torture   Lun Nov 05, 2012 3:24 am

Salut, j'ai écrit une scène de torture, mais j'aurais cruellement besoin de vos avis alors voilà :

Long Passage :

Alors qu’elle essaie d’éteindre le feu et d’éliminer les ennemis elle se fait assommer. Elle reprend vaguement conscience alors qu’elle se fait déshabiller puis elle sombre à nouveau dans le noir.

C’est la tension dans ses épaules qui la réveil. Elle essaie de se soulager et c’est une douleur qui lui ensert les poignets qui fini d’effacer le brouillard du sommeil. Elle a froid, ses pieds nus sur le sol de béton son engourdi et ses cheveux relachées la chatouille un peu. Elle ouvre les yeux. Elle est nue, les bras attachés au-dessus de sa tête les jambes écartés.

Se tordant le cou, elle remarque qu’elle se trouve au milieu de la pièce sans fenêtre, une faible lumière passe sous la porte. Des bruits de pas approchent et font un jeu d’ombre. La porte s’ouvre avec un petit bruit aïgu. Maritsa tente d’utiliser ses pouvoirs, mais ils ne répondent pas. Elle essaie de tiré pour brisés les chaînes en argent, se sont ses poignets qui la fait souffrir. Une main rude caresse son ventre, et le type derrière elle éclate de rire.

- Jolie, jolie petite chose. Tu es mon nouveau jouet, papa a dit que je pouvais te garder.

Sa voix résonne et est emplifié par la pièce. Il la contourne et se plante devent sa prisonnière. Il la caresse à l’aide d’une des dague à Maritsa.

- Tu as de très jolie joujous.

Maritsa esquisse un coup de genou dans sa direction, mais la chaine la retien et il rigole.

- Hum, tu as du caractère, chaton, j’aime bien, mais reste sage.

Elle sourit.
- Et si tu me détachais qu’on puisse jouer au chat et à la souris, propose-t-elle

Les yeux de l’homme deviennent brillant, éclarant son corps nue.
- Tu me ferais cramer aussitôt sorcière.
- Tu me surestime, souriceau.

Il enfonce légerement le tranchant de la dague sur le ventre de Maritsa, faisant couler son sang. La brulure de la lame dans sa chaire est vive.

- Tu es une espèce rare, pas humaine, pas completement vampire et même pas un animal-garou. Tu es fascinante.

Il appuie la pointe de la lame contre le coude et fait une entaille peu profonde jusqu’à son aisselle. Il appuie un tube de verre et en récolte le sang. Il quitte la pièce et revient.

- Maintenant jouons.

____________

Il la torture deux jours entiers, si ce n’est pas lui c’est un autre, ne la laissant pas reposer. La douleur est insoutenable, elle essaie de ne pas hurler, de ne pas donner se plaisir à ces hommes. Au bout du troisème jours, il la descend sur une table en acier.

Elle a le ventre, les bras, et les cuisses tailladées et des parties de sa chaire est à vives. La table devrait être glacé, mais Maritsa ne rescent rien sauf du soulagement dans les épaules, ils ne soutiennent plus son corps. L’acier l’empêche de guérir et de se défendre. Lorsque les hommes la détache du plafond et du sol pour la ratacher à la table, elle essaie de se libérer ou de blesser l’un d’eux sans y parvenir. Elle est beaucoup trop faible.

Elle ne souffre plus, lorsqu’il vient pour la torturer, elle sombre dans un état second, elle est parfaitement consciente de ce qui se passe mais elle réussis à se retirer, comme si elle n’était qu'une simple observatrice . Elle a des coupures sous les pieds, dans les mains et sur les poignets. Alors qu’elle commence à sombrer dans le sommeil, quelqu’un qu’elle ne percevait plus la présence la gifle.

- Tu dormiras que quand on te le dira!

Maritsa sourit et referme les yeux. Au cours des trois jours, Maritsa appris que son principale torsionnaire s’appelle Diego mais que ses amis appellent Die, qui signifie mourir en anglais.
Maritsa trouve se surnom approprié, car il va vraiment mourir... lorsqu’elle aura trouver une façon de se détachés. Die la gifle à nouveau et enfonce la pointe du couteau dans son nombril.

- Hey, chaton, quelqu’un veut te voir. murmure-t-il a son oreille avant de licher sa joue.

Le rire grave qui hante les nuits de Maritsa résonne fortement dans la pièce. Elle tourne légèrement la tête vers son père.

- Gross! quel... déplaisir de te rencontrer encore. dit-elle d’une voix enroué de secheresse.

Il rit encore et allume la lumière, aveuglant sa fille.

- Je cherche ta mère, tu ne saurais pas où elle est par hasard.

Maritsa secoue la tête.

- Pas depuis septembre passé, répond-t-elle.
- Dommage.
- Autant pour moi, papa, crache-t-elle

Le visage de Heim se tord de dégout. Il prend la dague, la trempe dans un liquide et entaille sa joue. La brulure de vervaine sur son corps la fait hurler comme jamais au paravant. Le poison s’infiltre peu à peu dans son visage, brulant de l’intérieur ce qui était touchés.

- Tampis je la chercherai sans toi.

Il tourne les talons et se dirige vers la porte.

- Tu ne me tue pas? s'écrie-t-elle. depuis le temps que tu attends ça.

Il se fige, se tourne à moitié en souriant.

- J’ai tout mon temps. D’ailleurs je te présente Diego Casas Heim, ton... demi-frère.

Il s’esclaffe et disparait. Maritsa tourne la tête vers le plafond et ferme les yeux. Soudain un bruit sourd la fait sursauter. Elle regarde vers ses pied, levant à peine la tête. Le poing de Diego enfoncé dans le mur de béton.

Maritsa repose sa tête sur le métal froid.

- Eh bien réveil moi pour l'heure de ma mort.

- Tu sais... ce.. ce n’est pas vraiment mon père.

- Tu m’en diras tant.
- Ma mère est Siena, une cat-garou Heim ma transformé il y a 10 ans.

Maritsa se raidit.

- Elle est blonde environ 1 mètre 60?

Elle entend les pas de Die s’approcher.

- Oui, pourquoi?
- Ça fait combien de temps que t’as pas vu ta mère.
- Une semaine, peut-être un peu plus.

Maritsa soupire.

- Ton père était une panthère?
- Pourquoi?

Elle soupire à nouveau.

- J’ai trouvé leurs corps dans une ruelle, tu es orphelin.

Il transforme seulement sa main en d’ immense griffe et lui déchiquete le ventre la traitant de menteuse. Le torse de Maritsa laisse paraitre tout ses organes interne. Il se recule en tremblant.

- Je suis.. suis désolé. Je sais que c’est pas ta faute.

Il s’éloigne et va s’asseoir contre le mur en face de Maritsa et renmene ses genous contre lui. Il sert et déssert les poings, une lutte intérieur le déchire.

Elle commence à jouer sur ses menottes. Les bruits de métal protestant contre une grande force perce les timpants du jeune homme.

- Ne me tue pas... ou alors pas tout de suite.

Alors que Maritsa réfléchissait à cette proposition, des voix s’élève de l’autre côté de la porte.

-Hey mec! Ça f’isait longtemps, s’exclame l’un des hommes qui l’avait torturé
- J’ai entendu dire que vous aviez un jouet assez rare, interroge le “ mec”
- Il est à Die se jouet. s’interpose une troisième personne.
- C’est quoi comme jouet? Et il es où Die?
- Il s’amuse, rigole les deux autres


Diego se lève et s’approche de la table.

- J'ai ta parole?

Maritsa hausse maladroitement les épaules.

Il glisse la clé des menottes dans la main libre de Maritsa. Soudain des hurlements déchirent le silence, des bruits humide de membres arrachés et des choses lourdes frappants les murs, puis soit c'est une panne de courant ou alors l’électricité qui est coupé, mais ils sont de nouveau plongé dans le noir.

Diego jure et essaie d’aider Maritsa, mais il se brûle cotre les menottes en argent. Soudain la porte explose, une forme flou attrape Diego à la gorge et le plaque contre le mur, Maritsa n’arrive pas a les voir. Elle entend grogner... un grognement qu’elle reconnait.

- Stop, crie-t-elle alors que Diego étouffe.

La main toujours autour de la gorge de Diego, Henry revient dans le champs de vision à Maritsa. Elle détache tranquillement sa deuxième main alors que le haut de son corps commence une lente guérison. Henry tord le cou de Diego jusqu’à le lui cassé et s’approche doucement de la jeune femme.

Il tord les entraves au niveau des chevilles et l’aide à se lever. Les jambes sèdent sous son poids, les entailles sur ses jambes et sous ses pieds se rouvrent et Henry la rattrape par la taille.
Il ne remarque qu’à cet instant qu’elle est nue. Il la dépose sur la table, enlève sa chemise et l’aide à s’en vêtir.
Il s’approche rapidement de Diego et lui arrache le coeur. Maritsa se lève et se traine jusqu’au corps du jeune homme.

- Je suis désolée, Die.

Henry se penche et prend Maritsa dans ses bras. Elle se met à trembler. Elle passe un bras autour du cou d’Henry et embrasse sa joue.

- Qu'est-ce qu'il y a demande-t-il

- Le manque de sommeil.

Elle ferme les yeux.

- Alors dort ma belle, tu es en sécurité.

Elle a beau luté, contre toute attente, la chaleur du jeune homme l’envoute et elle s’endort.

____________________________FIN de la scène de torture ______________________________

J'imagine qu'il est inutile de le dire mais aussi bien le répété, cette scène est à moi vous n'avez ppas le droit de la copier pour l'utiliser...


Dernière édition par Doom218 le Mer Nov 07, 2012 8:31 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/groups/aides.ecrivains/
Willhelmina

avatar

Messages : 17
Points : 4579
Date d'inscription : 21/09/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Scène de torture   Mer Nov 07, 2012 6:25 pm

Ton texte se lit assez facilement !
Cependant, il y a énormément de fautes d'orthographe, de conjugaison.
N'oublie pas les virgules parce que sinon tes phrases deviennent lourdes et on a dû mal à poursuivre la lecture.

Un autre point qui m'a turlupiné : Même si elle est une sorcière et que je ne connais pas l'étendue de ses pouvoirs, je comprends pas comment elle peut-être encore vivante après qu'on lui est ouvert l'estomac ? Fin je n'arrive pas à me l'imaginer, surtout s'il on voit tous ses organes internes.

Sinon à part ça, j'aime bien et je suis rentrée rapidement dans ton histoire.

Bon courage pour la suite !
Willhelmina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 136
Points : 4760
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 28
Localisation : Alger

MessageSujet: Re: Scène de torture   Mer Nov 07, 2012 6:36 pm

Une sorcière ?! Je croyais que c'était un vampire Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-cercle.forumalgerie.net
Doom218

avatar

Messages : 155
Points : 4834
Date d'inscription : 22/09/2012
Localisation : Au delà de l'imaginaire

MessageSujet: Re: Scène de torture   Mer Nov 07, 2012 8:30 pm

Elle est une chasseuse de vampire, mais son père se trouve être un vampire ayant violé sa mère, elle même une chasseuse.


Donc mi-vamp mi -Sorcière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/groups/aides.ecrivains/
Admin
Admin
avatar

Messages : 136
Points : 4760
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 28
Localisation : Alger

MessageSujet: Re: Scène de torture   Mer Nov 07, 2012 8:48 pm

ça me rappelle Cat de Jeanniene Frost
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-cercle.forumalgerie.net
Doom218

avatar

Messages : 155
Points : 4834
Date d'inscription : 22/09/2012
Localisation : Au delà de l'imaginaire

MessageSujet: Aucune idée...   Jeu Nov 08, 2012 1:18 am

Je sais pas.... ca fait trois ans que j'ai commencé l'histoire et 6 mois quelle est fini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/groups/aides.ecrivains/
Admin
Admin
avatar

Messages : 136
Points : 4760
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 28
Localisation : Alger

MessageSujet: Re: Scène de torture   Jeu Nov 08, 2012 1:35 am

C'est assez agaçant de découvrir un personnage aussi semblable au sien!

Cat me dérange car le personnage de ma fan fiction, Ellie, est petite, rousse et avait au départ les yeux bleus gris :/ ajoute à cela son implication avec les vampires et ça ressemble à une pâle copie de Cat :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-cercle.forumalgerie.net
Doom218

avatar

Messages : 155
Points : 4834
Date d'inscription : 22/09/2012
Localisation : Au delà de l'imaginaire

MessageSujet: Re: Scène de torture   Sam Nov 10, 2012 2:10 am

La mienne ne lui ressemble pas physiquement mais c'est vrai que ca conception lui ressebmle sauf que sa mère était conscentante et ne chassais pas. Ya de nombreuse différence. Cat na aucun pouvoir sauf de voler les pouvoirs du vampire quelle boit..... en fait la seule ressemblance que moi je voit c'est que son père est vampire..... et c'est même pas le même type de vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/groups/aides.ecrivains/
Admin
Admin
avatar

Messages : 136
Points : 4760
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 28
Localisation : Alger

MessageSujet: Re: Scène de torture   Sam Nov 10, 2012 9:10 pm

Avec toutes les oeuvres de Fantasy urbaine qu'on voit, on a souvent du mal à créer un personnage 100% original :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-cercle.forumalgerie.net
Seshat

avatar

Messages : 67
Points : 4647
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Dans ma tête !

MessageSujet: Re: Scène de torture   Sam Nov 17, 2012 1:02 am

Coucou !

Je vais faire abstraction des fautes d'ortho et de conjugaison, la remarque a déjà été faite. Pour ma part, au départ je me suis bien plongée dans la scène, mais petit à petit tu m'as perdue. C'est devenu un peu trop brouillon et fouillis à mon goût. Je n'avais pas saisie la nuance sorcière/vampire. Et la fin où Henry lui demande ce qu'il y a alors qu'elle sort d'une véritable torture, pas trop cohérent à mon sens ^^ Tout comme le moment où elle se retrouve les organes internes... à l'air ! Je pense que ça pourrait être plus clair, plus ordonné. Sinon, belle imagination ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doom218

avatar

Messages : 155
Points : 4834
Date d'inscription : 22/09/2012
Localisation : Au delà de l'imaginaire

MessageSujet: Avouer   Sam Nov 17, 2012 1:10 am

J'avoue que pour bien comprendre la scène je devrais vous faire lire le tome 1 et les chapitres précédant du tome 2... mais 400 pages word sur le site risque d'être très long.....

Qu'est-ce que tu trouve flou et brouillon exactement?

_________________
sunny Razz Doom Razz sunny
- Ne sois sage que si tu ne trouve aucune bêtise à faire! -  tara, au bord de la tombe de Jeaniene Froste
Les mots s'arrêtent là où commence l'imagination.
de moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/groups/aides.ecrivains/
Seshat

avatar

Messages : 67
Points : 4647
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Dans ma tête !

MessageSujet: Re: Scène de torture   Sam Nov 17, 2012 1:16 am

La description des scènes est trop évasive. Disons que nous avons les détails "visuels", tels que l'on pourrait les voir dans un film. Mais dans un livre on peut avoir le ressenti d'un personnage, et ça c'est un gros bonus qui n'existe qu'à travers les livres Very Happy Je pense qu'il manque le côté ressenti de tes perso, plus en détail de ce côté là Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doom218

avatar

Messages : 155
Points : 4834
Date d'inscription : 22/09/2012
Localisation : Au delà de l'imaginaire

MessageSujet: Re: Scène de torture   Sam Nov 17, 2012 6:19 am

Doom218 a écrit:


Long Passage :

C’est la tension dans ses épaules qui la réveil. Elle essaie de se soulager et c’est une douleur qui lui ensert les poignets qui fini d’effacer le brouillard du sommeil. Elle a froid, ses pieds nus sur le sol de béton son engourdi et ses cheveux relachées la chatouille un peu. Elle ouvre les yeux. Elle est nue, les bras attachés au-dessus de sa tête les jambes écartés.

Il enfonce légerement le tranchant de la dague sur le ventre de Maritsa, faisant couler son sang. La brulure de la lame dans sa chaire est vive.
___________________________

Il la torture deux jours entiers, si ce n’est pas lui c’est un autre, ne la laissant pas reposer. La douleur est insoutenable, elle essaie de ne pas hurler, de ne pas donner se plaisir à ces hommes.

Elle a le ventre, les bras, et les cuisses tailladées et des parties de sa chaire est à vives. La table devrait être glacé, mais Maritsa ne rescent rien sauf du soulagement dans les épaules, ils ne soutiennent plus son corps

Elle est beaucoup trop faible.

Elle ne souffre plus, lorsqu’il vient pour la torturer, elle sombre dans un état second, elle est parfaitement consciente de ce qui se passe mais elle réussis à se retirer, comme si elle n’était qu'une simple observatrice .

______________

Le visage de Heim se tord de dégout. Il prend la dague, la trempe dans un liquide et entaille sa joue. La brulure de vervaine sur son corps la fait hurler comme jamais au paravant. Le poison s’infiltre peu à peu dans son visage, brulant de l’intérieur ce qui était touchés.


_____________________________
Il glisse la clé des menottes dans la main libre de Maritsa. Soudain des hurlements déchirent le silence, des bruits humide de membres arrachés et des choses lourdes frappants les murs, puis soit c'est une panne de courant ou alors l’électricité qui est coupé, mais ils sont de nouveau plongé dans le noir.


Les jambes sèdent sous son poids, les entailles sur ses jambes et sous ses pieds se rouvrent




ce sont les parties où je décris ce qu'elle rescent



Doom218 a écrit:

Elle ne souffre plus, lorsqu’il vient pour la torturer, elle sombre dans un état second, elle est parfaitement consciente de ce qui se passe mais elle réussis à se retirer, comme si elle n’était qu'une simple observatrice .



Est-ce que je dois ajouter des bruits, les armes qu'ils utilisent?



Doom218 a écrit:

Elle a le ventre, les bras, et les cuisses tailladées et des parties de sa chaire est à vives. La table devrait être glacé, mais Maritsa ne rescent rien sauf du soulagement dans les épaules, ils ne soutiennent plus son corps

Pourrait devenir: Elle a le ventre, les bras et les cuisses tailladées et des parties de sa chaire est à vives, tel de la lave coulant dans ses veines. La table devrait être glacé contre son corps brulant, mais Maritsa ne rescent rien sauf du soulagement dans les épaules, ils ne soutiennent plus son corps

Doom218 a écrit:

Les jambes sèdent sous son poids, les entailles sur ses jambes et sous ses pieds se rouvrent

serait: Les jambes trops faible sèdent sous son poids, les os frappant durement contre le sol de ciments. Les entailles, à peine fermé, sur ses jambes et ses cuisses se rouvrent, révaillant une douleur abscent jusque là, laissant déverser son sang.



Doom218 a écrit:

Elle ne souffre plus, lorsqu’il vient pour la torturer, elle sombre dans un état second, elle est parfaitement consciente de ce qui se passe mais elle réussis à se retirer, comme si elle n’était qu'une simple observatrice .

Devindrait:

Elle ne souffre plus, lorsqu'il vient la torturer, ele sombre dans un état second. Elle est parfaitement consciente de ce qui se passe, du couteau perforant sa chaire, des sillons de feu lointain, mais elle réussis à se retirer, comme si elle n'était qu'une simple observatrice, se sentant désolée pour la pauvre victime, sans plus.






Est-ce que ça serait mieux?

_________________
sunny Razz Doom Razz sunny
- Ne sois sage que si tu ne trouve aucune bêtise à faire! -  tara, au bord de la tombe de Jeaniene Froste
Les mots s'arrêtent là où commence l'imagination.
de moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/groups/aides.ecrivains/
Seshat

avatar

Messages : 67
Points : 4647
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Dans ma tête !

MessageSujet: Re: Scène de torture   Sam Nov 17, 2012 11:31 am

Ah oui !! Enfin c'est mon avis, mais j'adore tes modifs ! On rentre nettement plus dans la scène, on visualise beaucoup plus selon moi Very Happy Bravo !

_________________
« Celui qui cherche à l'extérieur rêve. Celui qui regarde à l'intérieur s'éveille. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-c85

avatar

Messages : 21
Points : 4597
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 33
Localisation : Montréal

MessageSujet: Re: Scène de torture   Mer Nov 21, 2012 10:53 am

ou alors tu modifie completement ta scène pour la mettre du point de vue des torsionnaire, tu pourrais peut-e^tre mélanger les deux. à un moment tu dis qu'elle n'est qu'observatrice, alors tu pourrais entré; dans la tete du gars....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scène de torture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scène de torture
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes vendanges, c'est ma petite scène d'automne !
» Maquillage de scène
» La plus belle scène de danse dans les adaptations?
» Becoming Jane: votre scène préférée
» Scène FMR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le cercle des apprentis auteurs :: Les oeuvres :: Les extraits-
Sauter vers: