Nous sommes de jeunes écrivains en herbe qui se sont réunis pour s'entraider. Si vous doutez de vos écrits,ou que vous avez besoin de soutien, nous vous souhaitons la bienvenue!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'heure est au défi !

Aller en bas 
AuteurMessage
Seshat

avatar

Messages : 67
Points : 4579
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Dans ma tête !

MessageSujet: L'heure est au défi !   Ven Sep 28, 2012 2:58 pm

Alors pour expliquer brièvement, je me lance parfois des défis ^^ Je demande à des amis de me donner des mots et avec ce qu'on me donne, je brode une histoire autour. Ca me force à travailler mon imagination tout en aillant des contraintes, et j'aime bien l'idée ^^ Bonne lecture.

**********

La liste des mots imposés :

- Amie
- Bébé
- Voiture
- Câlin
- Cheval
- Bonbon
- Chaussure
- Bisou
- Amitié
- Magie
- Noel
- Odeur
- Vampire
- Sexe
- Lèvres
- Evaporation
- Solitude
- Neutre
- Inéluctable
- Graminée
- Anticonstitutionnellement

Récit :

C’était le soir Noël, et il neigeait abondamment depuis déjà une semaine. Lexie, une jeune fille frêle, regardait par la fenêtre de sa chambre en songeant, comme un pressentiment, que ces fêtes de fin d’année seraient différentes des autres. La neige avait paralysé son village, les rues étaient glissantes, et les quelques commerces de proximité étaient fermés. Ici, la neige, personne n’en avait l’habitude. Les habitants restaient alors enfermés chez eux, les voitures à l’abri dans les garages, et tous attendaient avec une certaine impatience que la neige cesse enfin de tomber.

« Lexie, Morgane au téléphone ! »

La jeune fille se précipita dans le salon et prit le combiné des mains de sa mère. Elle écouta alors son amie lui annoncer qu’elle ne pourrait pas venir passer le réveillon du nouvel an chez elle, comme c’était prévu depuis déjà quelques semaines. Cette fois, la neige n’était pas en cause. Sa mère venait d’accoucher, et le bébé avait 5 semaines d’avance. Les priorités de Morgane n’étaient donc plus à la fête… Déçue mais émue pour son amie, Lexie raccrocha et rejoignit ses parents à la cuisine, où une délicieuse odeur de dinde aux marrons vint lui chatouiller les narines.

« Morgane ne viendra pas pour le nouvel an, sa mère a accouché. » dit-elle d’un ton maussade en piochant un bonbon dans la corbeille en osier, décorée d’une fine guirlande argentée.

Les parents de Lexie la dévisagèrent avec des yeux ronds.

« Déjà ? Mais le bébé n’était pas prévu pour maintenant, si ? »

« Non, il a voulu être leur cadeau de Noël à priori, alors voilà… »

Christophe, son père, tenta de lui remonter le moral.

« C’est dommage. Mais tu peux inviter quelqu’un d’autre tu sais. Ça ne nous dérange pas. »

« Papa… » murmura-t-elle d’un ton las.

Ses parents avaient tendance à oublier que, contrairement à eux, elle souffrait d’une grande solitude. L’amitié n’était pas son fort, Morgane n’était devenue son amie que récemment. Lexie se savait « à part ». Son look gothique à l’extrême la mettait à l’écart des jeunes filles de son âge, et les garçons se moquaient d’elle, quand ils n’en avaient pas peur… Pendant des années elle s’était réfugiée dans l’équitation. Son seul moyen d’évasion... Galoper sur les chemins boisés alentours lui avait donné une impression d’immense liberté. Son bonheur avait pris fin lorsque Gospel, son cheval, s’était enfui du pré et s’était fait renversé par un camion… C’est ainsi que de fille plutôt neutre, elle était passée à gothique. Son chagrin avait été trop intense, et personne n’avait compris l’attachement qu’elle avait pu avoir pour un « simple » cheval. Elle se démarquait désormais des autres par son look vestimentaire, plus seulement par sa façon de penser.

Noël passa, et vint le réveillon du nouvel an. Après un dernier bisou, ses parents étaient partit chez des voisins qui habitaient le quartier, non sans avoir lourdement insisté en lui demandant si elle était certaine de ne pas vouloir venir. La neige ne tombait plus depuis deux jours, mais elle recouvrait toujours le sol d’un épais manteau blanc. Lassée des habituels bêtisiers TV de fin d’année, elle éteignit le téléviseur, et, par pulsion, enfila manteau, chaussures, bonnet et écharpe, et sortit se promener dans cette dernière nuit de l’année. Elle longea le champ de graminées qui, d’ordinaire si beau, était noyé sous les cristaux de glace. Toute à ses pensées, elle ne s’était pas rendue compte que quelqu’un la suivait. Ce fut seulement lorsque la personne la dépassa qu’elle comprit qu’elle n’était pas seule. Mais qui d’autre pouvait bien se promener à une heure aussi tardive un soir de fête ? Il n’y avait que très peu de « jeunes » dans son village, et, du moins à sa connaissance, ils étaient tous en train de s’amuser en boîte de nuit. Ne reconnaissant pas le jeune homme, elle ralentit sa marche, les mains enfoncées dans les poches de son manteau. Seuls ses yeux dépassaient dans ce froid hivernal, et elle s’aperçut alors que l’homme devant elle ne portait pas de manteau. Rien ne le protégeait de la froideur de décembre, il portait un simple sweat-shirt. Qui était cet homme ? Elle ne lui demanda rien, le laissa marcher d’un pas vif, et lorsqu’il fut hors de vue, elle souffla de soulagement. Lexie reprit sa marche tranquillement, oubliant cette personne étrange. Elle marcha pendant une demi-heure et se retrouva soudain devant une grotte. Elle ne savait pas où elle était. Elle avait marché sans se repérer. La neige recommençait à tomber, et fortement cette fois. Elle regarda l’entrée de la grotte, se demandant si elle devait y entrer ou non… Elle avait de plus en plus froid, ses lèvres étaient bleues et elle tremblait sans se contrôler. Prenant son courage à deux mains, elle pénétra dans la grotte. A sa grande surprise, celle-ci était plus profonde que ce qu’elle pensait. Plus elle avançait, mieux elle voyait. Il y avait de la lumière au fond. Elle avança prudemment, tous ses sens en éveil. Elle avait chaud. Très chaud. Pensant que c’était dû au stress, elle déboutonna son manteau, et ôta son écharpe qu’elle fourra dans sa poche. Ses pas résonnaient dans l’immense cavité rocheuse et elle avait la désagréable impression que quelqu’un l’épiait. S’enfonçant de plus en plus dans l’antre de pierre, son regard se porta soudain sur un petit renfoncement à sa droite. Le souvenir de deux yeux rouges lui revint alors en mémoire. Elle était déjà venue ici ! Un jour, alors qu’elle avait 6 ans, elle avait échappé à la surveillance de ses parents et avait trouvé refuge ici. Elle s’était endormie contre les parois, attendant que quelqu’un vienne la chercher… A son réveil, des yeux rouges sang l’observaient. Elle était restée pétrifiée de terreur. Mais son père l’avait retrouvé à ce moment-là, et les yeux rouges ne s’étaient plus manifestés à elle. Ce souvenir la fit frissonner. Elle avança encore un peu, et tomba nez à nez devant un homme. Un homme qui devait bien faire 2 mètres ! L’homme au sweat-shirt ! Elle ferma les yeux, surprise, et lorsqu’elle les ouvrit à nouveau il s’était évaporé ! Elle se retourna, mais il n’était nulle part. Comment avait-il fait ça ? Par quel tour de magie avait-il réussi à disparaitre ainsi ? A moins que ce ne soit son imagination qui ait décidé de lui jouer un vilain tour… Elle n’osa plus bouger, attendant que quelque chose se passe. Puis l’homme réapparut devant elle en une fraction de seconde. En un battement de paupière il se retrouva derrière elle. Puis devant. Derrière ! Devant ! Elle se rappela alors les livres de science-fiction qu’elle dévorait en quelques heures. Lexie savait à qui elle avait à faire, même si elle avait du mal à le croire. L’homme était un vampire. Elle allait mourir c’était inéluctable… Les yeux du vampire s’étaient posés sur sa gorge. S’il n’avait pas eu envie de boire son sang, elle aurait pensé que c’était un pervers qui n’avait envie et besoin que d’une chose… de sexe ! Mais non. Il se rapprochait dangereusement de sa gorge, passant sa langue sur ses lèvres rouge sang. La main du vampire empoigna sa gorge, et dans un râle il déposa un baiser, puis un autre. Lexie était tétanisée. Elle ne savait pas quoi faire. Qu’aurait-elle pu faire de toute façon ? Le vampire agissait d’une façon étrange. Il la serra dans ses bras, si fort qu’elle en eu les côtes broyées. Un câlin de vampire ? Ca ne rimait à rien…

« Que… que faites-vous ? » parvint-elle à murmurer.

« Chut. C’est anticonstitutionnel ce que je suis en train de faire. Mais je ne peux pas me retenir… Ton odeur… » Il se tue et enfoui sa tête dans la chevelure brune de la jeune fille.

Allait-il réellement la tuer ?

« Devient mienne… Si tu savais depuis combien de temps je rêve que tu me rejoignes. Laisse-moi te faire devenir vampire. Je t’en prie. Ne m’oblige pas à te tuer… »

Lexie ne savait pas quoi répondre. Son cœur manqua un battement. Son corps ne lui répondait plus. Elle n’avait rien à faire dans le monde « ordinaire ». Elle manquerait à ses parents, elle en était consciente. Mais elle ne put résister à l’envoutement du vampire à la carrure d’athlète.

« D’accord. » dit-elle dans un souffle.

Le vampire la regarda dans les yeux, et lui murmura son nom. Eliott. Puis, sans la prévenir, il attrapa son poignet et Lexie ressentit une vive brûlure qui lui arracha un hurlement. Sa vue se brouilla. Elle se sentit tomber à genoux. Hurlant de douleur, elle demandait que tout cela cesse. Eliott la regardait, impuissant mais un sourire aux lèvres. D’ici quelques heures la transformation serait faite. Elle serait immortelle et sienne.

La douleur cessa enfin. Reprenant faussement son souffle, Lexie ouvrit les yeux. La grotte lui parut plus claire que tout à l’heure. Elle se tourna vers Eliott et l’interrogea du regard. Que fallait-il faire ? Elle se sentait si faible…

« Viens. » Lui dit Eliott.

Il lui attrapa la main, et tous deux partirent à la vitesse de l’éclair. Lexie se sentait renaitre. Elle avait trouvé sa place. Maintenant, il allait lui falloir du temps pour connaitre la puissance de ses nouveaux pouvoirs. Même si, pour l’heure, il était temps de chasser…

**********

Je suis consciente que la fin est un peu bâclée, cependant on m'a demandé une suite... mais je ne m'y suis toujours pas mise ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doom218

avatar

Messages : 155
Points : 4766
Date d'inscription : 22/09/2012
Localisation : Au delà de l'imaginaire

MessageSujet: wow   Lun Oct 01, 2012 10:39 pm

C'est une très bonne idée de se lancer de tel défi.

Ton histoire est excellente, je ne trouve pas que ta fin est vraiment bâclée, on dirait juste que ce n'est pas la fin.

continue ! ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/groups/aides.ecrivains/
 
L'heure est au défi !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Collection] Heure d'amour / Bouton d'or (E.R.F)
» Comment envoyer un sms à une heure différée
» (Collection) Une heure d'oubli... (Ernest Flammarion)
» L'heure en mer, une histoire de chronomètre.
» [AIDE] Bug heure dété / d'hiver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le cercle des apprentis auteurs :: Les oeuvres :: Les romans-
Sauter vers: